MON PARCOURS

Sciences, nature et images

Mon histoire familiale a, en quelque sorte, dessiné ma voie : la diversité et le métissage, la rencontre et l’échange, la culture et son pouvoir de résistance, le rapport à la nature sont les sujets qui traversent tout mon travail.

J’ai grandi près des forêts sauvages de l’Ardenne, dans le nord-est de la France, proche de la nature et sensible à ma double ascendance européenne et asiatique.

Mon grand-père maternel, Henri Vo van Thong a quitté le Vietnam très jeune pour étudier à Paris. Son histoire, celle d’un étranger qui trace son chemin dans un pays inconnu, a toujours été pour moi une grande source d’inspiration et de mystère.

Mon goût pour les sciences, la santé et la nature m’entraînent vers des études de pharmacie, et une thèse de doctorat sur l’imagerie informatique dans les films médicaux et scientifiques. Ma passion pour l’image m’emmène étudier au Art Center College of Design de Pasadena (Los Angeles, USA), où j’obtiens un diplôme de Cinéma et d’Imagerie Informatique (toujours cette dualité arts & sciences !)

Mettre en valeur par l’image

Aux Etats-Unis durant 9 ans, je réalise et filme des publicités tant institutionnelles que commerciales, et des clips vidéo. Se développe alors mon style qui conjugue une double attention : à la beauté de l’image et à celle des personnes.

Quelque soit le film, j’ai finalement toujours eu une approche « documentaire » : placer respectueusement les personnes au centre du sujet et recueillir leur parole et leur histoire pour qu’il en reste une trace.

Rencontrer l’autre et se questionner

En 1992, la réalisation d’un docu-portrait du trompettiste Wynton Marsalis (Playing Through The Changes – 32′ pour Sony Music) me confirme dans cette voie et fait également naître mon intérêt pour la culture amérindienne découverte à cette occasion.

En 1998, mon premier documentaire auto-produit Red Apple Inside Out ( Blanc au Coeur Rouge) suit la vie d’une famille indienne sur la route des Powwows : LaVan Martineau, un blanc adopté dans son enfance par un vieil indien païute, voyage avec ses filles, leur apprenant à préserver et à déchiffrer les pétroglyphes indiens et à protéger le restant d’une culture amérindienne en voie de disparition.

Les thèmes du patrimoine, de la transmission et de l’identité se révèlent dans ce projet mené comme une quête personnelle et qui me conduira vers d’autres projets de même nature.

Transmettre et préserver

Toujours préoccupée de sauvegarder des fragments de patrimoine et d’identité, je poursuis une recherche sur les démarches artistiques comme expressions identitaires.

De 2001 à 2013, je filme et réalise plus d’une centaine de courts portraits d’artistes et d’artisans français, européens, américains, pour diverses télévisions internationales, avec le souci de capturer l’essence des gens et des situations ainsi que l’émotion « juste ».

En 2013, mon documentaire Des Indiens Comme Nous, sélectionné dans plusieurs festivals internationaux, m’oriente vers une façon plus généreuse de partager mes visions du monde.

En 2015, je crée l’association Plumes et Regards, dont l’objet est d’inviter et d’aider de jeunes réalisateurs autochtones à faire leurs films, tout en soutenant leurs causes, et en particulier environnementales.

Actuellement en France, je poursuis la réalisation de documentaires en Europe et aux USA – dont une partie en collaboration avec des auteurs et réalisateurs amérindiens – ainsi que plus récemment des projets au Vietnam.

Contactez-moi
Téléchargez mon CV